Technique qui étudie la correspondance « visage-corps ».

Un art pluri - millénaire :

Depuis prés de 6000 ans, les médecines extrêmes - orientales, japonaises et chinoises n’ont eu cesse de développer leurs connaissances et leur compréhension de l’être humain et de ses liens avec la nature afin de mettre en place des techniques simples pour le maintien de la santé et la stimulation de nos énergies internes.

En médecine douce, le diagnostic énergétique ne se contente pas d’une catégorisation de symptômes ou de syndromes dont on pourrait en déduire une éventuelle pathologie. Il va tenir compte du passé, du présent et même du futur de la santé et de la vie d’un individu. Tout y est jaugé et examiné comme pouvant influencer notre bonne ou mauvaise santé. Ce n’est pas réservé qu’aux personnes malades. Il nous permet aussi une meilleure connaissance de nous même.

 

Le dépistage facial :

Notre visage reflète très exactement notre passé, notre présent et notre futur... Il est très intéressant de l’observer. Nous sommes tous différents, mais le visage de par son étude peut nous révéler beaucoup d’informations utiles (Psychique, fonctionnelle, physique...).

L’étude du visage dans ses traits, formes et particularités représente en fait l’extériorisation de l’état dans lequel se trouve notre sang, nos humeurs, nos organes, notre système nerveux, notre squelette et l’ensemble résulte de notre hérédité, de notre alimentation, de notre activité et de notre environnement.

Tout l’art consiste à reconnaître dans le visage ces légères modifications qui annoncent des problèmes à venir, et ceci avant que ces derniers ne se manifestent au grand jour par l’apparition de symptômes ou de syndromes.

Un praticien maîtrisant ce type diagnostic énergétique est ainsi en mesure de prévoir la survenue d’un problème de santé, bien avant que la personne concernée en ait même ressenti les premiers signes.

Le diagnostic par l’observation est d’un des aspects les plus important du diagnostic chinois : autrefois on considérait que le summum dans l’art du diagnostic et le signe d’un grand médecin était de pouvoir poser un diagnostic en se contentant de regarder le patient, sans avoir besoin de l’interroger, ou de le palper.

L’observation du patient est aussi la première technique diagnostique utilisée lorsque le patient arrive et on peut obtenir un grand nombre de renseignements par simple observation.

Le diagnostic par l’observation en Médecine Chinoise repose sur le principe que les organes internes et leurs déséquilibres se manifestent extérieurement par ce que les anciens chinois appelaient des "images".

Dans la maladie, chaque aspect de l’ensemble des manifestations cliniques est une "image" d’un déséquilibre interne, par exemple l’image du teint, l’image de la langue...

Lorsque l’on observe un patient, il est important de le regarder dans sa globalité, en intégrant les différents aspects de l’observation, mais en faisant en même temps attention aux détails.

 

Quelques exemples :

Un tremblement de la tête indique un dérèglement du FOIE, ou des REINS, ou du CŒUR.


Foie : tremblements prononcés
- Reins : tremblements légers
- Cœur :tremblements très légers.

L’observation des yeux nous indiquera l’organe perturbée. Le schéma ci-dessous parle de lui-même.

Observation des yeux

Rte : rate, P : poumons, F : foie, Rn : reins, C : cœur, E : estomac.

L’observation du nez et des surfaces proches, de par la texture, la couleur, l’épaisseur de la peau nous donnera des indications précieuses. Le schéma ci-dessous parle de lui-même.

Observation du nez et des surfaces proches

L’observation de la langue nous donnera des informations importantes.

Par exemple, des fissures horizontales traduisent en général un déséquilibre de l’estomac.

Observation du nez et des surfaces proches

 

Les moyens du Praticien :

Après avoir observé avec minutie le visage dans son ensemble, puis chaque partie individuellement le Praticien est capable de déterminer les organes et viscères perturbés sur un plan fonctionnel, énergétique et physique.

Sachant en Médecine Chinoise que chaque organe à plusieurs fonctions :

Fonctionnel

Physique (muscles, tendons, os...)

Energétique

Psychique et émotionnel

Il sera alors en mesure de cibler avec précision les différentes perturbations pouvant découler d’un organe fragilisé.

Nous retrouvons sur le visage une projection des organes et des différentes parties du corps, il en est de même en auriculothérapie (sur les oreilles) et sur le sommet du crâne, mais aussi en réflexologie plantaire.

Il existe sur notre visage une multitude de points d’acuponcture, certains correspondent directement à un organe ou un viscère, d’autres agiront sur une partie du corps.

Une fois le dépistage faciale effectué, le Praticien déterminera les points d’acuponcture à utiliser. De même un massage du visage permettra de détendre les différentes parties du corps mais aussi de stimuler les organes et viscères en relançant l’énergie.

 

Les résultats obtenus :

Les résultats obtenus sont très surprenant à l’issue d’une séance.

Le visage étant très innervé et vascularisé, la proximité du cerveau font que les effets se ressentent immédiatement : détente des traits du visage, sensation de relâchement du corps, réactions des organes et viscères, lâcher – prise important du corps et de l’esprit, sensation d’harmonie et de sérénité.

Après 3 à 4 séances on peut constater une amélioration tant sur un plan physique, fonctionnel que psychique émotionnel.

L’espacement des séances et le nombre de séances dépendra des besoins du patient, de son historique, des troubles et des pathologies actuels.

Le Praticien aura à cœur au bout de 3 à 4 séance de refaire un dépistage faciale afin de constater les résultats obtenus et le travail restant à faire.

Enfin l’assiduité aux séances et une réelle motivation du patient aideront aussi aux bons résultats.


La Réflexologie du visage

Radio

Cadre

Pour écouter mes émissions, tapez "médecine chinoise" dans les mots-clés du site suivant :

radiomedecinedouce.com